Les avantages de la vente à domicile

Avoir une activité de chez soi cumule un grand nombre d’avantages : pas de stress dans le transports en commun ou dans les routes remplies à craquer le matin et le soir, économie sur la nounou, confort de vie en supplément, possibilité de choisir ses horaires, absence de boss sur le dos, gagner un complément de revenus, etc…

Une fois ce constat fait, il est nécessaire de dénicher le bon boulot à la maison. Vous ferez une petite étude sur internet et trouverez vite une floraison de suggestions.

Les plus attractives touchent la vente à domicile, mise à l’honneur récemment par un accord cadre entre le Pôle Emploi et la Fédération de la Vente directe.

L’explication est facile : l’idée de la vente à la maison (ou commercialisation en réseau ou vente à domicile), est d’offrir à sa famille et ses amis plus ou moins directs des articles dont ils peuvent avoir besoin au quotidien sans avoir suffisamment d’énergie pour aller dans les commerces spécialisés.

C’est donc à vous de démontrer que au lieu d’aller dans des magasins ou des supérettes bruyants, anonymes et aseptisés, vous proposez un tendance de consommation où il redevient possible et même plaisant de toucher les produits, d’en discuter avec ses voisines, de parler du coût, d’éclater de rire, de boire un verre au milieu… en résumé, de faire de l’acte d’emplette – qui serait un acte de consommation individualiste isolé ailleurs – quasiment une fête. .. ou du moins le prétexte à se regrouper et à passer de bons moments ensemble.

Si vous parvenez à instaurer cette atmosphère, vous verrez le plus tôt possible qu’on vous sollicitera vite pour venir offrir vos articles à nouveau dans d’autres réunions de démonstration !

C’est là tout l’atout de la vente à domicile : au-delà du confort financier que ce travail est capable d’offrir, il est essentiellement source de rendez-vous chaleureux et d’humanisation des rapports – qui ont la possibilité de s’initier sur un rapport marchand mais qui deviennent franchement plus que cela lorsqu’ils retrouvent de la proximité et de le désir d’être ensemble.

Ne pas céder au découragement

Si votre but est de gagner de l’argent sur Internet, vous devez passer par un incontournable qui est «générer du trafic». Sans cela, même le plus beau site du monde ne vaut rien et ne vendra jamais rien.

Cette locution «générer du trafic», est certainement l’une des litanies que vous entendrez le plus souvent lors de votre parcours sur Internet.

 

Encore faut-il savoir comment générer ce trafic et cela est la cause de bien des soucis pour les débutants en e-commerce.

Le réflexe qu’ont tous ces profanes du web est de parcourir tous les sites en relation avec ce qu’ils cherchent, en s’inscrivant à différentes newsletters, en donnant leurs noms et adresses mail pour obtenir ebooks et autres rapports gratuits. Tant et si bien qu’en très peu de temps, ils sont submergés par des tonnes d’informations à la qualité irrégulière et quelquefois incertaine car derrière des renseignements fournis par des pros, se cachent une masse de requins, de prédateurs du web à l’affut de l’innocente victime.

Cette pléthore de documentation a un effet pervers dans le sens où il obscurcit encore un peu plus la vision du webmaster amateur au lieu de lui offrir la lumière.

A ce stade, générer du trafic représente un véritable dédale, un parcours du combattant pour extraire ce qui, vraiment, peut venir en aide aux novices. Des achats inconsidérés, inutiles et parfois sans aucune valeur minent sérieusement le portefeuille et le moral des futurs web commerçants devant l’inanité de leurs efforts. Et c’est à ce stade que l’on observe un découragement aigu suivi, dans une forte proportion, de l’abandon pur et simple du projet de «gagner du fric» sur Internet.

Je ne pense pas me tromper en disant que l’immense majorité des webmasters sont passés par cette situation. Seule une volonté inflexible a permis à certains de passer outre cet obstacle qui survient très tôt dans le processus de la mise en place du projet commercial puisqu’il est un si pas LE fondamental de toute réussite.

Soyez certains, pourtant, que rien n’est perdu, j’en suis la preuve vivante.

A coeur vaillant, rien d’impossible à condition de faire les bons choix.

Si je peux parler de ce sujet, c’est par expérience, car moi aussi je suis passé par la vallée obscure. Ayant été «obligé» pour des raisons de santé à stopper mes activités professionnelles mais souhaitant malgré tout rester actif, sous une autre forme, je me suis tourné vers Internet dont, je vous l’avoue, je ne connaissais rien. Ce fut au départ une forme d’amusement, de découverte mais petit à petit, j’ai senti un intérêt croissant pour cette technologie tout à fait géniale, si on y pense bien. Et je me suis lancé sans rien savoir en faisant exactement comme le texte ci-avant le décrit.

Je ne suis pas différent des autres.

C’est du pur vécu.

Des erreurs j’en ai commises et moi aussi, j’ai connu la déception, l’envie de tout f…en l’air. Je me suis néanmoins accroché puisque j’avais le temps et, au fur et à mesure j’ai commencé à faire le tri dans tout ce que je possédais comme informations, documentations et autres masse de renseignements.. Virant sans regrets tous ces rapaces et vendeurs de rêves inaccessibles.

Au final, j’ai conservé des contacts avec trois ou quatre webmasters qui me donnaient une image professionnelle et une approche de leur métier en étroite relation avec ce que je recherchais. Mon choix fut judicieux car ces personnes sont devenues mes mentors, mes maîtres. Bien que j’ai encore des montagnes de choses à apprendre, je peux vous affirmer qu’à leur contact j’ai subitement grandi, évolué à vitesse grand V.

En termes de temps, depuis mes débuts jusqu’à ce jour, il s’est écoulé plus ou moins un an et demi. Cela peut paraître énorme à beaucoup et en décourager certains encore un peu plus. Loin de moi, ces funestes pensées. Bien au contraire, je souhaite intervenir de manière à vous faire gagner du temps en vous évitant de vous perdre dans les couloirs sombres des fausses promesses.

Lors d’un prochain article, dans quelques jours, je vous donnerai quelques conseils et surtout je vous permettrai d’entrer en contact avec ces personnes qui furent pour moi de véritables guides. Ainsi, vous n’aurez pas à attendre des mois et des mois pour récolter vos premiers lauriers.